Le FJEP

Parmi toutes les associations  Bruguièroises  qui sont nombreuses, plus d’une quarantaine, une se distingue par le nombre d’adhérents (550) et par la multitude des activités …

Le Foyer des Jeunes et d’Éducation Populaire (FJEP) est une association loi 1901, créée en 1975. Il est affilié à la Ligue de l’Enseignement et à la Jeunesse et aux Sports. Il regroupe de nombreux ateliers dont certains sont réservés aux enfants comme la gym et la danse classique. D’autres accueillent séparément des enfants et des adultes, c’est le cas de la danse modern-jazz, du théâtre et de l’atelier de dessin et peinture. Enfin plusieurs sont destinés uniquement aux adultes comme  les danses de salon, la gym, le yoga, la musculation et les arts déco- scrabble

Des journées portes ouvertes sont proposées chaque année en décembre. Lors du Forum des associations, le FJEP présente ses diverses activités, attentif aux souhaits de tous ceux qui désirent devenir adhérents et à toutes les suggestions.

Le Foyer est géré par un Conseil d’administration dont chacun des membres a la responsabilité bénévole d’un atelier. Tous les cours sont dispensés par des professeurs compétents. et diplômés. L’association est à l’écoute de tous les demandeurs de nouvelles animations comme c’est le cas, par exemple, des stages de danse contemporaine pour enfants, adolescents et adultes, lancés en septembre 2017. Le FJEP est ouvert aux adultes et aux enfants de la commune et des autres villages pour des activités sportives et culturelles de loisirs, multiples et variées. Des animations et des spectacles sont proposés : gala de danse, représentation théâtrale, veillée d’antan, boums, ou encore balade contée. Il organise aussi, en partenariat avec la mairie de Bruguières, le Salon des Arts …

Cette année pour la saison 2020/2021 deux nouveaux ateliers ont vu le jour depuis le 7  octobre 2020, du Qi Gong, et depuis 9 octobre, de la Capoeira

Pour permettre aux adhérents de pratiquer l’activité de leur choix, le Foyer s’attache à établir les tarifs les plus raisonnables, grâce en partie à la subvention accordée par la municipalité.

« La curiosité des enfants est un penchant de la nature qui va comme au devant de l’instruction ; ne manquez pas d’en profiter »
Fénelon (1651-1715)

 

 

Partagez sur vos réseaux sociaux !